Quand on pense aux sorcières aujourd’hui on y associe de nombreux symboles : le chaudron, le chapeau pointu, le chat ou encore le balai. Mais d’où viennent ces codes profondément ancrés dans l’imaginaire collectif? Les historiens se sont penchés sur la question et il semblerait qu’une fois de plus la bière ait son rôle à jouer dans l’histoire. En effet ces symboles attribués aux sorcières viendraient des Alewives. Un léger retour en arrière s’impose et c’est au Moyen-Âge que tout s’explique.

C’était alors les femmes qui étaient encore en charge du processus de brassage de la bière comme dans l’égypte antique ou encore dans la société sumérienne. Ce savoir-faire ancestral transmis entre femmes était alors perçu comme une pratique occulte que seules ces Alewives maîtrisaient. Elles étaient parfois perçues comme des tentatrices qui proposaient des breuvages douteux aux effets incompris. Les vertus de la bière étaient alors connues, l’eau bouillie évitait les contaminations et les hommes y trouvaient réconfort et confiance comme un effet de potion magique le ferait.

Il semble alors que ces Alewives au Moyen-Âge soient à la source du mythe des sorcières et on trouve de nombreuses similitudes entre elles et l’image contemporaine de la sorcière. En effet celles ci portaient à ébullition leurs brassins dans des chaudrons comme le ferait une sorcière. Les rongeurs étaient une menace pour leurs stocks de céréales donc elles avaient bien souvent un chat pour chasser ces rongeurs. De plus elles portaient sur les marchés un chapeau pointu pour se faire reconnaître et vendre leur précieux breuvage. Dernier point commun les maisons qui disposaient d’un surplus de bière à vendre arboraient une gerbe d’orge ou de blé semblable à un balai sur leurs maisons.


Ces Alewives ont progressivement disparu avec l’inquisition qui condamnait au bûcher ces femmes soupçonnées de sorcellerie et avec l’industrialisation du processus de bière. Nécessitant plus de matériel et de locaux le brassage s’est masculinisé ce qui se retrouve encore aujourd’hui dans le monde du brassage. Aujourd’hui de nombreuses brasseries artisanales font un clin d’oeil à ce point d’histoire en proposant des brassins faisant référence au mythe des sorcières étroitement lié à l’histoire du brassage de la bière.