L’analyse microbiologique de la bière en fermenteur est utile afin de savoir combien de levures viables sont présentes dans la bière et de détecter des éventuelles contaminations bactériennes. Il est primordial que l’échantillon à analyser soit prélevé de façon stérile pour que l’analyse reflète réellement la qualité de la bière en fermentation.

 

Le protocole détaillé ensuite, et qui assure la stérilité de l’échantillonnage n’est pas compliqué à la réalisation mais nécessite un peu de matériel spécifique.

 

Avant de commencer, un lavage des mains à l’alcool à 70% permettra une bonne désinfection, sinon, le port de gants désinfectés de la même manière est aussi efficace. Le prélèvement doit s’effectuer à partir du robinet d’échantillonnage. Il faut tout d’abord désinfecter à l’alcool à 70% la surface externe du robinet, puis passer la flamme d’un chalumeau. On pose ensuite le chalumeau proche de l’espace de manipulation : la flamme va alors générer un rayon stérile. Une fois cette zone de travail stérile mise en place, on purge le robinet en prélevant la levure sédimentée dans un récipient quelconque puis on prélève l’échantillon de bière dans un tube stérile sans poser le bouchon, ni en toucher l’intérieur. Le tube est ensuite refermé dans le rayon stérile de la flamme. La manipulation se termine un rinçage du robinet à l’eau, puis à l’alcool et un passage de la flamme.

 

L’échantillon peut alors être conservé dans un réfrigérateur pour l’analyse en laboratoire.